fbpx

Rencontre avec Sylvie Rousseau du Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine

Partagez cet article !

PHOTO signature

Depuis quelques mois, les collaborateurs du Crédit Agricole Ille-et-Vilaine ont embarqué dans l’aventure Génération Zhéros ! Sylvie Rousseau, chargée de projet RSE, nous a accordé une interview. Découvrez les engagements du Crédit Agricole sur le territoire breton, ainsi que les premiers retours d’usage de l’application.

Qui êtes-vous et quel est votre rôle au Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine ?

Je m’appelle Sylvie Rousseau, je suis en charge des projets RSE du Crédit Agricole depuis 5 ans. Mes missions sont très variées : je coordonne la mise en œuvre de la stratégie RSE, en accord avec nos
parties prenantes. J’anime une communauté de contributeurs et de référents RSE, experts de tous les métiers de la banque. Je suis aussi la porte-parole de nos démarches, et j’ai la responsabilité d’élaborer la déclaration de performance extra-financière.

Quelle est la raison d’être du Crédit Agricole ?

La raison d’être du Crédit Agricole, c’est : “agir chaque jour dans l’intérêt des clients et de la société”. Donc la volonté de s’impliquer sur le territoire est très ancrée et cela fait partie de notre ADN. Au-delà de notre métier de banquier, nous soutenons aussi, en lien avec notre raison d’être, les projets du territoire. Nous sommes présents dans la majorité des communes grâce à nos agences ou à nos relais Crédit Agricole qui permettent le retrait d’espèces chez les commerçants. Nous finançons les acteurs bretilliens comme par exemple ceux qui osent innover, ceux qui osent transformer leurs activités afin qu’elles soient plus durables.

Dans une entreprise coopérative comme la nôtre, notre responsabilité est aussi de transmettre aux générations futures une entreprise toujours aussi dynamique et performante, avec nos valeurs mutualistes de responsabilité, proximité et solidarité. Pour cela, il faut faire les choses en conscience, proposer, être “à l’initiative”.

Cela m’a toujours inspirée aussi à titre personnel : je fais ma part, en conscience, avec les informations que je possède…

Le développement durable chez Crédit Agricole se traduit comment ?

Pour la RSE, les contributeurs sont pour la majeure partie acteurs du développement durable et conscients que “seul, on n’y arrivera pas”. Il faut que l’on soit tous mobilisés. Et cela doit infuser et se traduire dans toutes nos activités de banque, tout en limitant les impacts sur l’environnement . C’est aussi primordial pour un Groupe comme le nôtre de savoir être conscient des enjeux du monde de demain. Pour rappel, le Crédit Agricole est à la fois une entreprise moderne et une vieille dame (rire) : on a plus de 120 ans !

Qu’est-ce qui vous a interpellé quand vous avez entendu parler de Génération Zhéros ?

C’est une histoire de rencontre tout d’abord avec Romualdine. Puis nous avons réalisé que le projet répondait à nos attentes. L’aspect sociétal m’a intéressée, d’autant plus quand on connait les engagements du Crédit Agricole.

On a eu envie d’encourager ce projet alors nous avons enrôlé des volontaires, par différentes strates pour voir si l’expérimentation tenait dans le temps, si elle arrivait à se développer.

Quelles étaient vos attentes et quels sont vos premiers retours ?

Il y avait à la fois l’idée de mélanger les salariés entre eux, mais aussi d’acculturer au développement durable par des informations pertinentes et surtout de référence. On a beaucoup d’informations dans la société, mais là on a la référence, c’est sourcé. Et chacun peut trouver son rythme, sans jugement. Je trouve bien que chacun puisse choisir ses thématiques parce qu’on n’a pas tous les mêmes sensibilités, c’est un vrai plus.

Nous avons fait des équipes à l’automne pour créer une émulation puis nous avons commencé à étoffer en faisant des parrainages internes.

Notre envie ? Que les salariés soient fiers d’être sur l’application. Ça a créé des échanges dans la communauté, du lien, la mise en place d’actions concrètes…

Et sur notre service ?

Sur l’accompagnement, vous êtes très réactif. Vous êtes là quand on a besoin de vous. Je suis très satisfaite de ce qui a été fait et de la façon dont on travaille.

A chaque fois, il y a une étape de franchie : l’orientation de la nouvelle version qui proposera plus de personnalisation nous tient en haleine.

Comment définiriez-vous Génération Zhéros en quelques mots ?

En quelques mots, c’est une solution utile et agréable. J’ai pris l’habitude de lire mon information tous les jours. Certains challenges résonnent encore, comme celui sur le temps d’écran par exemple : on ne réalise pas vraiment le temps que l’on passe sur un écran.

Contactez-nous !

Explorer d'autres articles

L’engagement individuel a-t-il sa place en entreprise ?​

Vos problèmes personnels restent au vestiaire”. Ah, cette douce époque où l’on enfilait sa blouse de travail en arrivant le matin, pour vêtir son costume de travailleur et que les vies professionnelles et personnelles étaient deux choses bien séparées, distinctes, étanches… Ça nous rendrait presque nostalgique (ou pas).