fbpx

Rencontre avec Roxane Pulvé, directrice des opérations chez Veolia

Rencontre avec Roxane Pulvé, directrice des opérations chez Veolia

Avant que les collaborateurs volontaires de chez Veolia embarquent dans l’aventure Génération Zhéros, nous avions souhaité poser quelques questions à Roxane Pulvé, directrice des opérations du territoire bassin de la Vilaine !

Découvrez les attentes et les envies de l’entreprise quant à l’utilisation de notre application mais aussi le rôle du développement durable au sein d’une entreprise que nous connaissons tous : Veolia !

Qui êtes vous et quel est votre rôle chez Véolia ?

Je m’appelle Roxane Pulvé, je suis la directrice des opérations du territoire bassin de la Vilaine. Mon rôle en tant que directrice des opérations, c’est d’être la manager des supports techniques du territoire. J’assiste aussi le directeur de territoire dans l’animation de nos 150 collaborateurs du territoire sur des démarches opérationnelles, de sécurité, de techniques mais aussi – comme ce qui nous rejoint aujourd’hui – sur des démarches plus ouvertes, d’implication personnelle autour de valeurs communes.

Le développement durable chez Veolia se traduit comment ?

Le développement durable, c’est le cœur d’activité de l’entreprise
puisque Veolia Environnement a pour vocation la protection de
l’environnement et des ressources, que ce soit sur la partie eau comme
sur la partie déchet. C’est à la base de notre entreprise. C’est notre
quotidien… et notre raison d’être.

Veolia est une entreprise qui s’ouvre. On élargit notre offre autour de notre métier historique.

Quand vous avez entendu parlé de Génération Zhéros, qu'est-ce qui vous a interpellé ?

J’étais déjà à la recherche d’un moyen qui permettrait à nos
collaborateurs d’aller au-delà du métier. Le fait que Génération Zhéros
soit axé sur le développement durable est donc cohérent avec nos
démarches. C’est une façon de concrétiser tout ce que l’on entend au
quotidien à travers des petites actions. Il y aura sans doute certains
défis qui ne seront pas nouveaux pour tout le monde, mais au moins, on
met tous un pied à l’étrier et on agit à son échelle.

Quelles sont vos attentes ?

Je souhaite que l’application embarque réellement les personnes qui
se sont inscrites. La participation se fait sur la base du volontariat.
L’appel à volontaire n’a pas été simple : entre les conditions
sanitaires et le fait que l’on soit multi-site, ça a été compliqué de
parler du projet sans pouvoir s’adresser directement aux collaborateurs.

J’attends que les volontaires trouvent un véritable intérêt à
utiliser l’application, qu’ils s’en servent, tout simplement. Ensuite,
j’espère qu’ils auront l’envie d’en parler autour d’eux pour qu’on
puisse créer un petit effet de groupe et ainsi plus de lien entre les
personnes. L’idée, c’est qu’on avance collectivement sur les différents
sujets.

En résumé, j’attends de l’implication et de l’émulation. Pour créer
un esprit de groupe et du lien entre les personnes qui ne se côtoient
pas forcément habituellement (pas sur les mêmes sites ou métiers).

Peut-être aussi fédérer autour des valeurs communes avec celles de l’entreprise ?

Oui, in fine. Pour que tout le monde se sente en accord avec les
valeurs de l’entreprise et ainsi les porter. C’est difficilement
mesurable, mais c’est l’objectif en tout cas.

Comment définiriez-vous Génération Zhéros en quelques mots ?

Concrétisons le développement durable dans nos gestes du quotidien.

L’aspect qui me plaît dans la démarche, c’est l’humilité. On arrivera
peut-être pas tous à tout faire, mais au moins on en aura entendu
parlé, ça nous cultive et ce qu’on met en place : c’est déjà ça !

Donc en un mot : humilité !

 

Plus
articles

Retour vers le haut